1ere semaine

22. juil., 2016

10 jours déja,

 

Et oui, s'ayait je me mets au boulout pour écrire et partager avec vous quelques moments du quotidiens. J'avoue que j'avais imaginé des dizaine de fois en France la situation dans laquelle je me trouve maintenant à savoir créer un blog et l'alimenter de façon régulier. Et la ben tu es devant ton ordi, où t'as réussi à te caler en prenant un peu de temps et avoir un minimum  de concentration, caler chouchou devant un dessin animé  ben oui parfois la télé te fait office de nounou pas trop longtemps car après,  le revers de la médaille un gosse tout énervé,  normal, surtout que ici les images ont plutôt tendance à te rendre un peu épileptique en vue de la qualite non HD 😀... Bref, je voulais en venir au fait de la page blanche, Et oui d'un coup tu te dis qu'est ce que je pourai bien raconter d'intéressant. A savoir que mon objectif sera basé  sur le côté billet d'humeur, voir expériences partagées.

Bon, je passe les détails de l'installation comme avoir dépensé pleins de dollards pour s'équiper un minimum et faire les courses en évitant tous ses produits " americanisés" bourrés de sucres et de sels. Moi je dis vive la France et les contrôles sanitaires et vétérinaires certes chiants pour certains corps de métier dans la bouffe mais au moins tu te tapes pas un mal de bides de deux jours en te jurant que plus jamais tu boufferas du poulet. Parfois tu arrêtes  de lire ttes les étiquettes sinon tu bouffes pas, alors tu fermes très fort les yeux et te dis que c'est pas pour toute la vie normalement... Notre devise ben pas trop de produits  transformés bien sûr, trouver les bons plans pour t'acheter des bons fruits et légumes, défi réussi pour ça direct aux locaux qui ont un  marché , t'appuyer sur les collègues qui sont déjà sur place pour t'indiquer où  achetez dela bonne bidoche et du pain correct on y arrive, on y arrive mais alors tu mets le prix. Si tu achètes du pas chère ben tu prends chères... Ici les conséquences sont assez visibles sur les salvadoriens qui sont quand même bien gros qu'on se le cache pas. Tu as un fast food tous les coins de rues 😕 ce qui est tentant et facile en te creant une envie.

En tous cas ça fait plaisir de vivre en maison, on apprécie l'espace, avoir un petit bout de jardin et de grands espaces vert avec des jeux pour enfants.

 Mercredi 20 juillet on a fait un micro tour dans l'immense parc du bicentenaire qui est un endroit très  prisés des Salvadoriens le week-end  donc en semaine plutôt calme.

Jeudi 21 nous sommes allés a la costa del sol à la playa des tortugas qui se trouve à 15 mns en voiture du chantier de F. On a mangé tous les 3 ensuite direction chantier pour F et construction d'un château            de sable pour nous.  Avec chouchou on a pris la sage décision  de partir quand l'océan commencait à nous montrer  qui il était, c'est à  dire que les vagues ont submergé  les transats et et les tables basses de nos chèrs voisins... Rien de méchants juste un château  de sable détruit pour nous à la deuxième vague.